On jouait déjà avant ta naissance, donc on a raison

Articles par rédacteur

Uncle Leland, ça sent le brûlé!

mars 31st, 2014

Un opposant à la violence vidéoludique vient d’être arrêté pour corruption et trafic d’armes. On peut s’en réjouir. Moi pas.



Autopromo et copinage : « L’Histoire des jeux vidéo polémiques vol. 1″

novembre 30th, 2013

Ô joie, je suis enfin publié sur papier imprimé, et c’est à Benjamin Berget, auteur de « L’histoire des jeux vidéo polémiques vol. 1″, que je le dois. Qu’il en soit remercié ici-même.



Faut-il diaboliser la diabolisation ? – 1ère partie

octobre 24th, 2013

A chaque fois, c’est pareil : dès que la critique pointe le bout de son nez, on hurle à la « diabolisation ». Mais il n’y en a pas un peu marre de ce mot ?



La parole à l’accusation : Rudolf Weiß

juin 27th, 2013

Nouvelle traduction d’article en provenance d’Allemagne, avec un dur de dur, qui veut interdire les killerspiele et qui, au passage, vous méprise cordialement.



Mes adieux à PC4War (deuxième partie)

mai 31st, 2013

PC4War et CyberStratège, magazines de ma « vieille garde » et de mes jeunes années, je vous fais mes adieux.



Mes adieux à PC4War (première partie)

mars 31st, 2013

PC4War vient de rejoindre Cyberstratège au cimetière des magazines de jeux vidéo de stratégie. Cela méritait bien un hommage.



Claire Gallois : Permis de tuer… la critique

décembre 1st, 2012

Un article nullissime contre les jeux vidéo provoque la colère des gamers. Déjà-vu ? Bien sûr. A ceci près que c’est la critique vidéoludique qui a été le plus atteinte.



Gaming Since 198x, blogging since 2007

novembre 2nd, 2012

Ce blog a 5 ans. L’occasion de revenir sur les évènements marquants de l’année où il a été fondé.



Les pétards mouillés de 2011

octobre 28th, 2012

Retour sur une année où, contre toute attente, les polémiques sur la violence vidéoludique se sont progressivement réduites à peau de chagrin.



Interview: Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale

août 23rd, 2012

Suite à son article publié dans Rue89 (« Voulez-vous tuer avec moi ce soir ? »), Laurent Bègue a bien voulu répondre à mes questions.