On jouait déjà avant ta naissance, donc on a raison

Genre: chef-d'oeuvre • Editeur: Capcom • Date de sortie: 20 février 2009

Street Fighter IV

Par • le 6/3/2009 • Arcade, À la une, PlayStation 3, Tests & previews, Xbox 360 • Exemplaire du jeu payé avec nos sous •

Douze ans, presque jour pour jour, c’est le temps qu’il s’est écoulé entre la sortie en arcade de Street Fighter III, dernier épisode majeur en date relifté par la suite à deux reprises, et celle de ce très attendu quatrième épisode. Autant dire que Capcom était attendu au tournant, et que chaque fournée de screenshots et de vidéos était analysée, disséquée, critiquée.

Select your character

On se cogne dessus au soleil

Après une intro magnifique mais horriblement mise en musique, la première chose à sauter aux yeux est évidemment le roster (1) et le fan de Street Fighter II se retrouve immédiatement en terrain connu. Les douze personnages de la plus célèbre itération de la série sont disponibles dès le départ, avec en prime quatre petits nouveaux. Le changement dans la continuité, voilà qui tranche avec le nettoyage à sec qu’avait subi le roster dans le 3ème épisode où quasiment tout le monde était nouveau. On retrouve donc l’intégralité du casting du Street Fighter II original, bosses compris (2), et quatre petits nouveaux: Abel, un lutteur français amnésique pratiquant le sambo, C.Viper et sa combinaison de cuir qu’on croirait tout droit échappée d’un titre SNK, Rufus le gros tas qui se révèle finalement assez efficace en combat et l’insaisissable El Fuerte adepte de la lucha libre qui possède un style virevoltant assez destabilisant. C’est tout ? En arcade oui, hormis deux personnages cachés: le surpuissant Akuma et son frère, le légendaire Gouken, maître de Ryu et Ken revenu d’entre les morts. Mais comme Capcom a décidé de soigner cette adaptation console, plusieurs autres personnages sont déblocables: Fei Long et Cammy tirés de Super Street Fighter II, Sakura, Gen, Rose et l’insubmersible Dan échappés de la série Street Fighter Zero / Alpha et enfin le grand vilain, l’ultime méchant, le boss de fin Seth. SI ÇA C’EST PAS UN BEAU ROSTER JE NE SAIS PAS C’QU’IL VOUS FAUT, CANAILLES.

Round one, fight

Attendez de voir un cycliste se casser la gueule pour comprendre le sens des mots interaction avec le décor

Une fois la sélection du personnage effectuée, un court écran de chargement présente le lieu du premier affrontement et l’identité de l’adversaire. Et très rapidement une courte animation permet aux deux combattants de s’envoyer des piques. Le speaker annonce le début du combat, et c’est parti. Ahurissants de fluidité, les adversaires entrent en scène et s’envoient de bonnes grosses patates comme à la grande époque. Si les décors sont parfois un peu pauvrets (et leur nombre est pour le peu réduit, avec pour seules variantes la tombée de la nuit, le coucher du soleil, etc) le travail et le soin appliqués aux mimiques des personnages et aux animations sont juste extraordinaires. Jamais personnages de jeu de combat n’ont semblé si vivants et si dynamiques, chacun d’entre eux a sa personnalité propre et le moindre petit geste ne trahit jamais celle-ci. Si le gameplay demeure celui d’un jeu de combat 1 vs 1 en 2D, la 3D choisie pour la représentation permet une fluidité et un dynamisme que jamais aucun jeu en 2D ne pourra proposer, quel que soit le travail effectué sur les animations. Les musiques, un poil fades et insipides au premier abord, parviennent insidieusement à s’immiscer en mémoire et il n’est pas rare de se surprendre à les fredonner en se demandant un peu d’où vient cet air qui trotte dans la tête. Les bruitages pleins de punch soulignent efficacement la brutalité des affrontements, magnifiquement mis en valeur par des effets graphiques de toute beauté et des expressions faciales hallucinantes de détail. ET C’EST UNE BONNE CLAQUE DANS TA GUEULE.

Puisqu’on parlait d’expressions faciales, attardons-nous un peu sur les personnages les moins connus: Gen en bon kung-fu master a plusieurs poses de combat, les meilleurs joueurs sauront alterner entre l’une et l’autre (d’une simple pression sur les 3 boutons de poing ou de pied) pour enchaîner les combos. Rose se joue comme dans la série des Alpha, c’est un merveilleux perso de contre avec son grab en plein saut, son coup qui renvoie un hadoken (effet garanti contre un nioubie) et son Ultra qui punit impitoyablement tout adversaire à proximité. Dan se joue toujours comme le premier Ryo Sakazaki venu et Sakura est un ersatz de Ryu toujours aussi agréable. Gouken est un shoto (3) bien différent de ceux que l’on connaît d’habitude: son hadoken à trois angles permet d’assurer une défense de fer, son tatsumaki est une parade efficace au moindre coup sauté. Abel, tout en contres et en esquives lorsqu’il use de son Marseille Roll fort utile pour éviter les hadoken se révèle fort efficace lorsqu’il enchaîne les coups de poing mais est aussi redoutable au corps à corps, et ses grabs font mal, très mal. C.Viper possède quelques coups sympa mais ne frappe pas assez fort à mon goût (NdPipomantis : Attention, ceci est faux. Comme son design le laissait présumer, C.Viper se joue comme un perso de King of Fighters. Coups en contre temps, anti-air, coups qui traversent l’écran… Elle peut vite se révéler très casse bonbons et plutôt dévastatrice. Son ultra fait très mal et, bien casée après un combo, peut changer toute la donne d’un match.). El Fuerte est probablement le personnage le plus destabilisant avec son jeu aérien très, très rapide et toujours en mouvement. Quand à Rufus, son apparence de baleineau cache bien sa capacité à enchaîner des coups sautés. BREF LES NOUVEAUX PERSOS ILS ROXENT LEUR MAMAN !

Marvellous !

Ah tu fais moins le malin là hein ?

Mais la principale préoccupation des joueurs, et notamment de ceux qui écument la série depuis ses tous premiers épisodes, c’est bien entendu le système de combat et les interrogations étaient grandes. Le système de parry (4) introduit dans l’épisode III alllait-il faire son comeback ? Les EX Moves (5) seraient-ils présents alors que Street Fighter IV était annoncé comme une suite directe du II ? Eh bien là encore, Capcom a joué le changement dans la continuité. Malgré les cris de scandale des fans de Street Fighter III, le parry a disparu, remplacé par un nouveau système nommé saving (ou focus) activable par une simple pression sur les deux coups moyens, permettant de contrer une attaque et d’enchaîner en cas de réussite: je vous invite urgemment à aller découvrir en détail son fonctionnement dans l’excellent guide écrit par MonsieurLam mais je peux déjà rassurer tout de suite les puristes: si ce mouvement est plus simple d’accès que le parry, le jeu n’en est pas devenu moins technique pour autant, bien au contraire. Les EX Moves eux sont toujours là, de même que les Super apparus dans Super Street Fighter II Turbo et qu’on charge à force de coups spéciaux, ces derniers sont même complétés par une version dopée à l’EPO nommée Ultra dont la jauge se remplit à force de prendre des coups dans la tronche ou bien en réussissant des savings. On suit toujours dans le fond ? Bien évidemment tout ceci est cancellable (6) à l’envi afin de placer des combos toujours plus efficaces, Youtube est déjà rempli de vidéos de combos impressionantes, mais pour placer ce genre de choses en combat il va falloir s’entraîner beaucoup, longtemps. SINON ON SE FAIT RETOURNER ONLINE COMME UN PAUVRE NOOB.

Question modes de jeu Capcom n’a pas été chiche, on retrouve bien évidemment le Versus, le Online est de qualité avec très peu de lag et déjà du très bon niveau mais malheureusement pas encore de malus pour les tocards qui se déconnectent avant de perdre, un mode Défi demande d’accomplir divers petits challenges et une galerie permet de revisionner tous les génériques et cinématiques débloqués dans le mode Arcade. On espère l’ajout d’une room permettant d’organiser un mini tournoi entre amis comme dans Soul Calibur IV par exemple et on déplorera l’escroquerie que représentent les download contents payants de packs servant uniquement à débloquer des costumes déjà présents sur la galette, ah bah tiens comme dans Soul Calibur IV, dommage c’est pas cette idée-là que j’aurais préféré qu’ils reprennent. Alors certes, ce nouveau Street Fighter n’est pas le plus beau jeu jamais sorti sur consoles HD, certes il souffre d’imperfections criantes quant à son contenu, mais bordel, il y avait bien longtemps qu’un jeu ne m’avait donné autant de plaisir immédiat. Chaque combat est un accomplissement dans une longue quète vers la maîtrise parfaite du personnage, la recherche de la combo absolue et imparable, les coups fusent, les visages se déforment, c’est un feu d’artifice de castagne jouissive. Indispensable et monumental, je vous dis. MAINTENANT TU COURS L’ACHETER, T’ENTENDS ?


  1. roster: liste des personnages proposés par le jeu (sélectionnables ou non)
  2. pour plus d’explications sur ces changements de noms des bosses selon les pays, voir notre dossier Street Fighter
  3. shoto: personnage pratiquant le karate shotokan ou un art martial approchant, et dont les coups spéciaux utilisent les mêmes manipulations. Typiquement Ryu, Ken, Akuma, Dan, Sakura, Sean, Gouken dans la série Street Fighter, Ryo, Yuri, Robert et Takuma dans Art of Fighting, Marco Rodriguez / Khushnood Butt dans Mark of the Wolves ou encore Hanzō de World Heroes.
  4. parry: mouvement introduit dans Street Fighter III permettant de bloquer n’importe quel coup sans prendre de dommages contrairement à la garde classique qui encaisse de légers dommages lors d’un coup spécial. Toutefois, la manipulation pour effectuer un parry consiste à avancer vers l’adversaire (ou se baisser dans le cas d’un coup au ras du sol) avec un timing très précis et expose le débutant à de nombreux dégats. C’est donc un mouvement à réserver aux très bons joueurs.
  5. EX Move: coup spécial effectué en appuyant sur deux boutons au lieu d’un, l’EX Move est généralement une version améliorée du coup avec une plus grande priorité, une plus grande amplitude et provoque plus de hits et de dégats sur l’adversaire
  6. cancel: mouvement permettant d’annuler une combo généralement provoquée par un coup spécial afin d’initier un nouveau coup permettant lui-même de lancer une combo encore plus dévastatrice

Le pari était risqué mais Capcom l'a gagné haut la main: redonner une nouvelle vie à la licence Street Fighter, attirer un nouveau public sans s'aliéner les faveurs de l'ancien, et mettre à l'amende l'ensemble de la concurrence. A pur chef d'oeuvre exceptionnel, notation exceptionnelle.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

est joueur depuis 1985. Multiplateformes, multigenres, souvent exigeant, parfois tatillon, mais jamais blasé.
Email | Tous les posts de

13 commentaires »

  1. 6 Oo Excuse moi Kwyxz, le jeu a beau avoir été salué, la bande son est… enfin personellement, ce qui me vient, c’est: A chier. Un 5 je pourrais piger, mais un 6, c’est vraiment exagéré. Le jeu a des défauts qu’il faut souligner, parce que la, ca fait gros test de fan-boy.

    Soit dit-en passant, sachant que je suis un fan du Sambo (quel style de combat merveilleux *_*) Comment est notre français Abel?

  2. Le jeu a des défauts qu’il faut souligner, parce que la, ca fait gros test de fan-boy.

    Sans déconner !

  3. La BO ? A chier ? WTF

    Ok, encore pour le thème du jeu (The Next Door), je peux comprendre, même si moi j’ai fini par l’aimer.

    Évidemment que la BO ne sera jamais au niveau de celle d’un SF2 ou d’un SFA2, mais faut arrêter de jouer les ménagères blasées, hein ! Déjà il y a les remixes de SF2 (que l’on entend principalement pendant les Rival fights) qui déboîtent de manière assez incroyables, mais même le reste de la BO classique, même si inégale, contient de véritables morceaux de bravoure. Le niveau en Afrique (sur le tarmac avec les avions), le volcan, le niveau de Seth (ok, sonorités un peu Tekken, mais ça se pose là dans le genre épique), il y a quand même de quoi faire !

    Même Kwyxz, qui n’aime pas spécialement cette BO, en fredonne déjà certains morceaux au taf. Ca fait que deux semaines bon sang ! Give the composer a chance !

  4. Oh, et Abel est un vrai tueur. Je n’y croyais pas trop au début, jouant Ken en main, puis Rose et C.Viper, mais je dois avouer qu’Abel est vite venu s’imiscer dans mon coeur, essayant de prendre la place de Viper.

    Mais bon, je vais peut-être tout simplement jouer 4 persos au lieu de trois, aussi :3

  5. Nevran: j’ai ajouté un paragraphe détaillant un peu le style des nouveaux persos, si ça peut aider.

  6. Ba personellement j’avais été déçu en entendant les thèmes des persos de SFII (mais pas les nouveaux, hors celui de Seth m’avait justement donné envie de chercher l’ost) Celui de M.Bison était pas mal, mias bon, dans un genre techno, tout le monde peut réussir.

    J’avoue que j’ai moins accrocher a celle ci, bon en même temps je me suis mis aux SF que récemment (je joue a SFII en émulateur pour le online en jouant Zangfief, c’est mince pour connaitre la série) mais je pense que si j’écoutais les themes n’étant pas présent dans l’ost que j’ai eu (si je ne me trompe pas, c’est celle regroupant uniquement les stages des persos type SFII, vous devez voir de laquelle je parle)

    L’ost de Tekken 5 roxxait bien je trouvais pour un jeu de baston, il y en avait beaucoup qui donnait une vraie envie de baston et d’intensité.

    Je jouerais bien Abel, en plus de Zangief [Top tiers du jeu avec Sagat apperement] et El Fuerte.

    Ah au fait, Pipo, Kwyxz et cie, que pensez vous du jeu Melty Blood? [La version que j’ai est la dernière sur PC, Act Cadenza B 1.03a si je ne me trompe] Personellement j’aime beaucoups, et même si c’est vrai que le gameplay chez les jap font qu’ils sont souvent en l’air, la physionomie des joueurs européens font qu’on est plus au sol (mais plus agressif que Mind Game par contre, soit on est aggro, soit totalement défensif généralement) donc ca rétablit pour nous.

  7. Melty Blood j’aime bien, mais j’ai jamais eu le courage de m’y mettre.

    Mon excuse officielle étant « Ouais mais tu sais ce genre de jeux, soit c’est trop technique pour rien, soit c’est super craqué, alors bon, hein. »

    Donc : « C’est bien, mais ya mieux ».

    (Quelle grande leçon de journalisme !)

  8. Jamais tenté Melty Blood, j’ai du mal avec les « nouvelles licences de la baston 2D », déjà que j’ai jamais accroché à Guilty Gear… j’aime bien Tsukihime par contre ^O^

  9. Je vais me faire taper (encore que je me suis déjà pris une rouste par Kwyxz la semaine dernière, on dira qu’on est quitte), mais je trouve la bande-son bien miteuse moi aussi – je sauverais que celle d’Overpass, et encore. Les musiques du 3 étaient déjà bien à la ramasse, là c’est encore pire.

    C’est un peu l’école Marvel vs Capcom finalement : des musiques anecdotiques et des décors insipides.

  10. moi, je l’aime bien les musiques du 3, elles sonnent un peu comme « street of rage ».
    En tout cas, il est très bon ce SF4, je ne pensez pas y joué longtemps, mais finalement j’y reviens tout les jours (et mon frère).
    et merci pour le lien du guide ^^

  11. Vous voulez pas faire une critique de Professeur Layton ? Je sais qu’il est sorti y’a 10 ans mais c’est seulement maintenant qu’ils en font la pub à la télé, donc je pense que le public aimerait un avis sur la question.

  12. Pardonnez-lui, elle est jeune.

  13. La BO est Godlike. Nuff said.

Ajouter un commentaire